Planeur Club de l'Atlantique

  Une journée type en vol à voile

    Au Planeur Club de l'Atlantique, la plupart des journées se déroulent de la même manière :

  Tout commence par l'arrivée des bénévoles au club, en milieu de matinée. Tout le monde se dit bonjour et papote pendant quelques instants avec les plus motivés qui campent sur place.


Mise
  On ouvre le hangar, laissant alors découvrir le jour à nos plus belles montures. Des équipes se forment, composées de trois ou quatre personnes avec une qui dirige les opérations pour sortir, un à un, les planeurs du hangar pour les poster en attente sur la bande bitumée qui mène à la piste.

  Tandis que le groupe s'affaire, d'autres volontaires vont chercher les batteries qui sont chargées pendant la nuit pour les emmener aux planeurs déjà sortis et commencer à préparer ceux-ci.

Les golfettes se mettent en marche pour emmener les machines en bout de piste où l'avion remorqueur viendra les chercher par la suite. Du monde arrive encore, on se bouscule pour la répartition des machines ; les pilotes en mode « compète » sont déjà là depuis quelques heures et auront donc les meilleurs planeurs tandis que que les élèves, nombreux, se partagent les planeurs.



La

  Tout est prêt, tout est en piste, la dernière golfette revient et il y a déjà du monde autour de la grande table en bois dehors où l'on commence à manger des plats légers.
DécollageDécollage immédiat !

  Il est à peine treize heure, le pilote remorqueur met en route l'avion qui nous tractera en l'air. La corde qui relie le planeur à l'avion est accrochée au premier planeur de la ligne. On vient ensuite faire de même sur le remorqueur. Le câble est tendu, le pilote est prêt, d'un signe de la main à celui qui tient l'aile il part, roulant de plus en plus rapidement puis s'élevant dans les airs.
  Pas le temps de souffler, il faut faire de même avec la dizaine de planeurs alignés toutes les dix minutes environ (les remorqueurs ont pour but de faire moins de 6 minutes !) : il faut que chacun puisse profiter au maximum de cette belle journée.
  Ouf ! Tout le monde est en l'air ! Enfin presque. Les élèves attendent leur tour sur le bord de la piste, aidant les planeurs qui se reposent et redécollent. Il y a aussi les bénévoles qui vous accueillent chaleureusement pour votre baptême, vous présentent votre pilote du jour et le planeur qui vous attend en bout de piste.



Décollage
Nettoyage en règle




  Enfin la journée touche à sa fin, doucement les planeurs « retombent » un à un. On commence à en ramener quelques uns devant le hangar; d'autres tiennent encore en l'air, les pilotes lâchés essayent de faire le maximum d'heures de vol, jusqu'à ce que le soleil baissant ne leur offre plus d'ascendances.

  Quand tout le monde est au sol, on s'occupe de nettoyer les ailes des planeurs ainsi que de l'avion remorqueur. Les pilotes se racontent leurs exploits, certains se sont fait lâcher solo, d'autres ont parcouru plusieurs centaines de kilomètres en allant virer le circuit du Mans après avoir survolé Les Sables d'Olonnes.
  Les planeurs rehoussés sont rangés dans le hangar, on referme les portes, le soleil se couche à l'horizon dans une clarté rose. On retrouve les copains au club house autour d'une boisson fraîche, on remplit les papiers (carnets de vol, livret de progression pour les élèves, le carnet du planeur).







  Un grand barbecue est préparé, la table est mise et c'est avec ce magnifique coucher de soleil que la journée se termine. Ceux qui ont volé retrouvent ceux qui ont travaillé toute la journée au club.

  Une nouvelle journée se prépare, les pilotes attendent avec impatience le lendemain pour une nouvelle superbe journée de vol à voile. La piste